webDiplomacy

Note : 8/10

webDiplomacy est une excellente plateforme pour jouer à Diplomacy. Ce jeu de société né en 1954, grand-père de Neptune’s Pride, est ici présenté sous une forme qui peut paraître assez austère mais qui fonctionne rudement bien.

Les parties sont largement paramétrables, que ce soit au niveau de la limite de temps de tour – de 5 minutes à 10 jours – de l’anonymat des joueurs, d’une note minimale de fiabilité pour rejoindre la partie – note qu’ont les joueurs en fonction de leur comportement en jeu, qui diminue s’ils sont en retard pour jouer ou quittent des parties.

Ou encore de votre mise : webDiplomacy comporte un système de classement original basé sur un système de paris, vous commencez avec 100 points, et devrez en miser une certaine quantité pour rejoindre une partie classée. Si vous gagnez ou finissez avec suffisamment de centres de ravitaillement, vous gagnerez des points en plus de recouvrir votre mise.

Un net avantage que possède ce site est la possibilité de jouer à des variantes de la carte originelle de l’Europe de 1901. Bien que le système de jeu soit le même ou presque – parfois il est possible de construire une unité sur n’importe quel centre de ravitaillement – la nécessité d’adapter sa stratégie à ces nouvelles cartes apporte une véritable fraîcheur au jeu.

A noter qu’un site jumeau de webDiplomacy est dédié plus particulièrement aux variantes de Diplomacy : vDiplomacy. Ce site d’aussi bonne qualité, comporte un peu plus de 100 variantes, avec comme défaut d’avoir une communauté plus mince.

Le système permettant d’entrer ses ordres est bon quand on s’y est habitué. Des boutons permettent de facilement voir les événements des tours précédents, et un bouton permet de prévisualiser les ordres entrés pour la saison suivante.

Le système de flèches – rouge pour attaque, jaune pour support, vert pour soutien, et bleu pour convoi – est utile sauf dans des cas où beaucoup d’ordres se trouvent sur une région restreinte. Dans ce cas une vue plus large et nette de la carte peut être déployée dans une nouvelle fenêtre en appuyant le bouton approprié.

Le système de correspondance est pratique et fonctionne bien.
Une fonctionnalité utile permet d’afficher au choix par ordre chronologique tous les messages, les ordres ou les cartes en grande taille..

Sur le menu principal, il y a un résumé de vos parties en cours, sur lequel on peut rapidement voir s’il y a un nouveau message ou encore quelles personnes ont joué leur tour. Bien pratique.

Le point noir de webDiplomacy peut sans doute être attribué au fait qu’il n’y ait pas de notifications pour vous prévenir quand un tour est résolu ou quand vous recevez un message. Mais tout n’est pas perdu, un système de notification par flux RSS a vu le jour sur vDiplomacy et pourrait être implémenté sur webDip. L’avenir le dira.

Un autre avantage de webDip sur ses concurrents est sa communauté, vaste, active et expérimentée. Un forum est là pour ceux qui veulent organiser des tournois, rechercher des adversaires, ou encore s’inscrire au programme de tutorat qui vous permet d’être coaché par un joueur d’expérience. La classe.

Si webDiplomacy n’est sans doute pas la manière la plus sophistiquée que vous pouvez trouver pour jouer à Diplomacy, ce n’est pas la moins agréable.
Parmi d’autres possiblités dont les réussis Diplicity et Backstabbr, c’est en tout cas celle que je préfère utiliser. Les goûts et les couleurs : à chacun d’essayer et de trouver slip à son postérieur.

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s